M. Ward ... du travail d'orfèvre?

Publié le par goutch-musique

Deux excellents albums: 

Post War:

"Brillant songwriter, guitariste émérite, vocaliste impressionnant, fan de musique au goût très sûr (surPost War, il reprend magistralement Daniel Johnston), M. Ward a tout pour faire des disques aussi poignants qu’excellents, et il ne s’en prive pas ! Son nouvel album, l’imparable et protéiforme Post War, est en tous points remarquable. Quel que soit le style abordé (folk, pop, soul, country, blues, rock… )M. Ward réussit à écrire de petites merveilles aux arrangements sobrement classieux. Et au milieu des pianos, violons, batteries, basses, mandolines et guitares vintage carressées avec un incroyable toucher coule une rivière de diamants : la voix de Matt Ward. On pense à un John Lennon ayant grandi à Tucon, Arizona, à un Otis Redding blanc, à un Elvis Presley vivant dans la mélancolie, voire au fils que Howe Gelb et Chan Marshall de Cat Power n’ont jamais eu… C’est tout bonnement magnifique à écouter, on en pleurerait presque de bonheur ! La qualité des morceaux (déjà des classiques intemporels pour la plupart... ) et de l’interprétation confère à cet album le statut de « grand disque totalement inépuisable ». 

Hold Time: 

"Encore un chef d'œuvre pour M. Ward... Après son magistral album Post War et sa collaboration avec la délicieuse Zooey Deschanel au sein du duo She & Him, le songwriter américain continue à déverser des diamants bruts dans les oreilles gâtées de ses bienheureux auditeurs, irrémédiablement sous le charme dès la première écoute... Il y a à cela de multiples raisons : la qualité de l'écriture est toujours insurpassable, la voix de M. Ward est plus que jamais bouleversante, les arrangements sont une fois de plus sidérants (cordes, guitares, piano etc etc ) et la versatilité de l'inspiration est encore remarquable (l'homme est aussi doué pour les styles folk, pop, country, blues, soul ou rock). Difficile donc de faire un mauvais album - voire un disque moyen - quand autant de qualités sont convoquées au chevet du dernier né, dénommé Hold Time ; les multiples merveilles (tour à tour alanguies et calmes ou élevées et rock) se succèdent à un rythme effréné... M. Ward et sa guitare magique (Bashung ne s'y est pas trompé, il l'a embauché sur son dernier disque et pour quelques concerts) proposent donc un best of de ce qui se fait de mieux en folk pop, country rock ou soul, un best of composé uniquement de morceaux inédits... Parmi les pépites généreusement offertes par M. Ward sur son nouvel opus, figurent Oh lonesome me, un langoureux duo (à pleurer de bonheur) avec Lucinda Williams - qui chante comme un Tom Waits au féminin -, le très vif Never had nobody like you avec son rythme à la Nightclubbing (Iggy Pop - David Bowie), l'envoutant Jail Bird, le mystérieux Hold Time, le joliment laid back Rave on et le débridé To save me (entre autres merveilles). Du travail d'orfèvre que ce disque intitulé Hold Time... "

Chroniques de http://www.concertandco.com/artiste/ward/critique-cd-achat-vente-38416.htm



 

Commenter cet article